chambre echos

Il ne faut pas se laisser impressionner à la fois par sa taille imposante ni par son sujet difficile sous peine de passer à côté d’un très beau roman.

Karine, célibataire, se rend dans la petite ville du Nébraska où elle a passé son enfance pour se rendre au chevet de son frère victime d’un grave accident de voiture. Pensant partir juste pour quelques jours, Karine va devoir être contrainte de quitter son travail tant l’état de Mark est préoccupant, il est plongé dans le coma suite à un traumatisme crânien. Mark finit par se réveiller. Sauf qu’à son réveil, Mark ne reconnaît pas sa sœur, il reconnaît pourtant tout le monde autour de lui, il reste persuadé que la personne qui ressemble à Karine n’est pas Karine, c’est une actrice qui joue le rôle de sa sœur ou un clone…Pour le sortir de là, Karine fait appel à un neuropsychiatre médiatique.

Durant tout le roman nous allons suivre le combat de Mark pour retrouver ses facultés, sa vie d’avant l’accident, et celui de Karine, qui doit prouver à son frère qui elle est, elle qui est complètement perdue dans sa vie.

L’histoire se déroule lentement, entre les errements de Karine, des considérations écologiques sur les enjeux environnementaux du coin, et les discours médicaux, qui risquent de perdre certains lecteurs, mais difficile d’y échapper puisque c’est nécessaire pour la compréhension de l’histoire. On s’attache vite à ces personnages, ces frères et sœurs dont l’enfance n’a pas été rose, la vie adulte pas brillante, qui doivent construire un nouveau lien.

On sait que le cerveau recèle encore bien des secrets pour le corps médical, avec ce roman, Powers met ici en exergue les grandes questions existentielles : qui sommes nous vraiment ? Comment fonctionne la mémoire ? Quel est le lien entre le corps et l’esprit ?

C’est un roman très original, ambitieux, qui m’a passionnée et dont j’ai avidement tourné les pages, un très grand roman américain.