livres et rolls

La sortie en salles de Gatsby le Magnifique de Baz Lurhman remet Scott Fitzgerald sur le devant de la scène. Les éditions Grasset surfent sur la vague en publiant un recueil d’entretiens donnés à la presse américaine. Ces interviews reviennent essentiellement sur la sortie de L’envers du Paradis, sa peinture de la jeunesse, et la fameuse flapper.  Parfois ces entretiens sont donnés en présence de Zelda ou de sa fille Scottie. Fitzgerald y paraît affable, charmeur, perspicace, provocateur. Les années passant les interviews se raréfient. Fitzgerald dit ses angoisses, le fait de sentir vieux et dépassé. Jusqu’à la dernière interview publiée qui nous montre un Fitzgerald au bout du rouleau qui se verse verre sur verre dès que son infirmière a le dos tourné. Attention à ne pas se laisser prendre par la manœuvre éditoriale, ce ne sont pas des textes inédits simplement des interviews qui n’apportent rien de nouveau.