fossey

Je ne savais que peu de choses sur Dian Fossey, je n’avais aucun souvenir de Gorilles dans la brume, donc c’est avec beaucoup d’intérêt que je découvrais cette bd.

La jeune Dian adore les animaux, ses parents divorcent lorsqu’elle est encore enfant, ne reverra plus son père alcoolique, sa mère se remarie. Plus tard elle se destine à des études de vétérinaire mais elle échoue. Devient ergothérapeute et s’ennuie. Alors lorsqu’un petit ami lui propose de venir vivre avec lui en Afrique, elle refuse mais retient néanmoins l’idée du voyage. Elle se ruine puis part au Kenya. Elle y rencontre Louis Leakey qui lui mettra le pied à l’étrier pour se lancer dans la recherche sur les gorilles. Le journaliste animalier Jean-Philippe Noël nous montre une Dian Fossey passionnée par son sujet, farouchement indépendante, parfois solitaire et incomprise. En 1985 elle sera retrouvée assassinée. Avec les aquarelles de Bernard Ciccolini, les deux compères rendent un bel hommage à Dian Fossey, et nous font partager le destin exceptionnel, de cette outsider de la communauté scientifique.