methode shopenhauer

Voilà un roman original, qui change radicalement de l’ambiance feutrée des Ailes de la colombe.

À San Francisco, Julius Hertzfeld, psychiatre, découvre qu’il est atteint d’un mélanome, les médecins ne lui donnent qu’un an à vivre. En cherchant le réconfort auprès des philosophes, il décide que cette dernière année sera une bonne année. Il réfléchit sur son parcours, sur les actions thérapeutiques qu’il a mené avec ses patients, conscient que sa thérapie a été souvent efficace, il a pourtant connu certains échecs. Il prend alors son courage à deux mains pour appeler un de ces anciens patients, celui qu’il considère comme son plus grand échec, Philip Slate.  Un odieux personnage, venu dans son cabinet car sex-addict, mais aussi asocial, manipulateur, froid, et complètement dénué d’humour. À sa grande surprise, Philip est devenu thérapeute. Mais un thérapeute un peu spécial, il s’inspire des philosophes, de Schopenhauer en particulier, sa lecture lui aurait sauvé la vie et complètement changé. Il demande à Julius d’être son tuteur, en échange, Julius exige de lui qu’il intègre son groupe de thérapie. Contre toute attente, Philip accepte. Au sein du groupe, des personnalités différentes, mais un groupe uni, soudé dont Philip est vite mis au ban à cause de son caractère distant et arrogant. Au fil des séances, les relations entre les membres se complexifient, ils se livrent un peu plus, chacun progresse, tout comme la maladie de Julius.

C’est un roman passionnant, facile à lire. Yalom alterne en courts chapitres l’histoire de Schopenhauer et le récit des séances de groupe. On s’attache très vite aux personnages car on est touché par le destin de chacun. Même pour les néophytes en philosophie ou les réfractaires à la psychologie, ce roman est captivant et instructif !

ABC REDIMENSIONNE