hallows farmCette fois-ci je retrouve Angela Huth, dont j’avais adoré le dernier roman Quand rentrent les marins, avec un de ses romans qui fut aussi un de ses premiers succès. Après mes retrouvailles ratées avec Elmore Leonard, je craignais qu’il en soit de même avec Angela Huth. Malgré un début un peu lent, on se demande quand l’action va commencer, il n’en fut rien, je prenais de plus en plus de plaisir à ma lecture, à me plonger dans l’univers de Hallows Farm et de ses personnages.

En octobre 1941, M. et Mme Lawrence, leur fils Joe, accueillent des volontaires agricoles dans leur ferme du Dorset. Venant d’horizons différents, ces trois jeunes femmes vont chambouler le quotidien des fermiers.

Agapanthus, dite Ag, est une étudiante sérieuse diplômée de Cambridge, Stella, amoureuse d’un enseigne de vaisseau, est la plus romantique des trois. Et Prudence, Prue pour les intimes, coiffeuse à Manchester, est la plus coquette, la plus frivole et la plus délurée. Dans cet univers rustique, où les distractions sont encore plus rares en temps de guerre, les filles font contre mauvaise fortune bon cœur, du moins au début, car elles vont rapidement trouver leurs marques, chacune ayant son activité préférée à la ferme. Trois jeunes femmes qui débarquent à la campagne dans ces circonstances vont déclencher bien des passions. Cette expérience va les marquer à jamais, les liens tissés avec la famille Lawrence seront conservés et une amitié indéfectible naitra entre les filles.

Dans ce roman on retrouve tout le charme de la campagne anglaise, dont seule l’évocation de la guerre vient troubler le calme et la vie des habitants. On s’attache bien vite à tous les personnages, certaines situations sont attendues, sans amoindrir pour autant l’intérêt du livre, qui réside à juste titre dans la construction des personnages, en perpétuelle évolution dans tout le roman. Au fur et à mesure, les doutes, les illusions s’envolent, les personnages s’ouvrent les uns aux autres, cette confrontation se révèle être un apprentissage pour chacun d’eux.

En refermant le roman, j’avais passé un bon moment, maintenant, je suis curieuse de savoir ce que nous réserve Souviens-toi de Hallows Farm, la suite de celui-ci !

ABC REDIMENSIONNE