10 juillet 2014

Poésie du Jeudi : XV, Sonnets, Louise Labé

Cette fois-ci je vous propose un petit voyage en pleine Renaissance, avec la Lyonnaise Louise Labé.   XV Pour le retour du Soleil honorer, Le Zephir, l’air serein lui apareille : Et du sommeil l’eau et la terre esveille, Qui les gardoit l’une de murmurer,   En nous coulant, l’autre de se parer De mainte fleur de couleur nompareille. Ja les oiseaus es arbres font merveille, Et aus passans font l’ennui moderer :   Les Nynfes ja en mile jeus s’esbatent Au cler de Lune, et dansans l’herbe... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 16:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 juin 2014

Poésie du Jeudi : Entre le soleil et le silence, Mohammed Bennis

Pour ce nouveau rendez-vous, mes vacances au Maroc m'ont ispirée, quand vous lirez ce poème, j'y serais encore ! Voici donc "Entre le soleil et le silence" du poète marocain Mohammed Bennis. Il est né à Fès en 1948, il devient enseignant d'arabe, il publie ses premiers poèmes dès l'âge de 20 ans. Poète, traducteur, notement de la première version en arabe d'Un coup de dé de Mallarmé, éditeur et fondateur de la Maison de la Poésie au Maroc et contribue à moderniser l'accès à la culture. En 1998, il lance un appel à l'UNESCO pour... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 juin 2014

La poésie du Jeudi : Fraises, figues, poulains et perdrix de Louis Baron

Je n'ai pas franchement d'activité en ce moment d'activité sur mon blog faute de temps pour lire et donc pour écrire...Par contre je n'aime pas rater le rendez-vous des poésies du jeudi !! En date d'aujourd'hui, j'ai trouvé dans le recueil Une année de poésie, 365 jours de bonheur, d'Albine Novarino-Pothier ce poème de Louis Baron, poète gascon du XVIIème siècle. Une véritable ode à ce pays de cocagne qu'est le Gers...         Fraises, figues, poulains et perdrix Tant que le Gers nous avoisine, Il fera... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 19:08 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 mai 2014

La Poésie du jeudi : Le nez fin, Battre la campagne, Raymond Queneau

Pour cette nouvelle édition des Poésies du jeudi, j'ai choisi ce charmant poème de Raymond Queneau, ce n'est pas un de mes auteurs favoris, mais j'ai bien aimé celui-ci ! Je l'ai trouvé dans le recueil Une année de poésie, 365 jours de bonheur, textes réunis par Albine Novarino-Pothier aux éditions Omnibus.   Le nez fin Prends un brin d’herbe et froisse-le entre la pulpe de tes doigts et tu sentiras parfois une odeur amère et parfois celle du printemps ... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 18:19 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mai 2014

Poèsie du jeudi : Premier Mai, Les Contemplations, Victor Hugo, Pocket

En ce premier mai, je ne suis pas allée chercher très loin, puisqu'en allant voir ce qu'on pouvait trouver chez ce cher Victor Hugo, j'ai trouvé ce poème, sobrement intitulé "Premier mai", parfaitement de circonstance !!! ac de rennes, 10/01/2002, concours de dessin d'humour     Premier mai Tout conjugue le verbe aimer. Voici les roses. Je ne suis pas en train de parler d’autres choses ; Premier mai ! l’amour gai, triste, brûlant, jaloux, Fait soupirer les bois, les nids, les fleurs et les loups ; ... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 avril 2014

Poésie du jeudi : La nuit de mai, Alfred de Musset, extrait, Poésie Gallimard

Cette fois-ci j'ai choisi un extrait de La nuit de mai, 1835, d'Alfred de Musset, un dialogue entre le Poète et sa Muse. Ici la Muse lui explique le lien entre la souffrance affective et l'inspiration poétique sous la forme d'une métaphore filée.   La Muse Crois-tu donc que je sois comme le vent d’automne, Qui se nourrit de pleurs jusque sur un tombeau, Et pour qui la douleur n’est qu’une goutte d’eau ? Ô poète ! un baiser, c’est moi qui te le donne. L’herbe que je voulais arracher de ce lieu, C’est ton... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 08:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 avril 2014

Poésie du Jeudi :XXV, Les Chants du Crépuscules, Victor Hugo, Poésie/ Gallimard

Pour cette fois-ci, je vous laisse en compagnie de mon poète préféré, Victor Hugo et de son recueil Les Chants du crépuscule XXV Puisque j'ai mis ma lèvre à ta coupe encore pleine ; Puisque j'ai dans tes mains posé mon front pâli ; Puisque j'ai respiré parfois la douce haleine De ton âme, parfum dans l'ombre enseveli ;   Puisqu'il me fut donné de t'entendre me dire Les mots où se répand le coeur mystérieux ; ... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2014

La poésie du jeudi : Stances de Pierre Corneille

Et oui, Corneille n'a pas écrit que des tragédies...       Stances Marquise, si mon visage A quelques traits un peu vieux, Souvenez-vous qu'à mon âge  Vous ne vaudrez guère mieux.   Le temps aux plus belles choses Se plaît à faire un affront, Et saura fâner vos roses Comme il a ridé mon front.   Le même cours des planètes Règle nos jours et nos nuits :  On m'a vu ce que vos êtes ; Vous serez ce que je suis.   Cependant j'ai quelques charmes Qui sont assez éclatants Pour... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 07:59 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 février 2014

La Poésie du jeudi : Délicatesse, Paul Verlaine

Pour ce nouvel épisode de La Poésie du Jeudi, j'ai eu envie de vous proposer un poème gai, plein de douceur, un poème apaisant. J'ai trouvé mon bonheur chez Verlaine, dans son recueil Amour, avec Délicatesse.     DÉLICATESSE   À Mademoiselle Rachilde.   Tu nous rends l'égal des héros et des dieux, Et, nous procurant d'être les seuls dandies, Fais de nos orgueils des sommets radieux, Non plus ces foyers de troubles incendies.   Tu brilles et luis, vif astre aux rayons doux, Sur l'horizon noir... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 07:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 janvier 2014

Portrait de l'artiste en jeune chien, Dylan Thomas, Points Seuil.

Portrait de l’artiste en jeune chien trônait depuis longtemps dans ma PAL. J’avais de vagues souvenirs de poèmes de Dylan Thomas, mais sans plus, je n’avais pas lu ce recueil. J’avoue que le titre de ce recueil et la quatrième de couverture mettant en exergue  cette citation de l’auteur « Toutes les biographies sont absurdes. Avec la mienne, on pourrait faire rire un chat», m’ont décidé à sauter le pas. C’était prometteur, j’espérais effectivement passer un meilleur moment qu’avec Portrait de l’artiste en jeune homme de... [Lire la suite]