30 juin 2014

Super Zelda, Tiziano Lo Porto et Daniele Marotta, éditions Sarbacane

Depuis quelques années, Fitzgerald est à la mode, nouvelles traductions, parution dans la Pléiade, adaptations au cinéma, multiples biographies, on y trouve le pire et le meilleur. Quand on ne s’intéresse pas directement à Scott, on se focalise sur celle qui fut son épouse, la fameuse Zelda. Nous avons ici la version bande dessinée de la vie rocambolesque de Zelda Sayre. Après Wonder Woman, Super Girl, voici Super Zelda ! Un portrait de Zelda en super héroïne ? On peut d’ores et déjà se rassurer, ce n’est pas le cas. Rien... [Lire la suite]

04 mai 2014

Le Horla, Guillaume Sorel d'après Maupassant, Rue de Sèvres

Au hasard des rayons de ma librairie, je suis tombée sur le dernier album de Guillaume Sorel. J’avais lu avec plaisir ses précédents albums, donc celui-ci fut aussitôt vu, acheté et lu. Sorel adapte ici la seconde version du Horla de Maupassant. Sur les bords de Seine, dans une grande et belle demeure, un homme mène une existence solitaire, avec un couple de domestiques, un chat pour seul compagnon. Il regarde passer les bateaux, parmi eux, un navire brésilien retient son attention. Depuis quelques jours, le maître des lieux se... [Lire la suite]
19 avril 2014

Murena, Le cycle de l'épouse et Les épines, Tome 9, J.Dufaux et P. Delaby, Dargaud

J’ai poursuivi avec bonheur ma lecture de l’intégrale de Murena. « Le cycle de l’épouse » rassemble les quatre albums suivants de la saga initiée avec « le cycle de la mère ». En 62, trois ans après la mort d’Agrippine, la belle Poppée, qu’Agrippine avait elle-même choisi, règne sur le cœur de Néron. Elle a bien des points communs avec la mère de l’empereur, goût pour l’intrigue, infatigable séductrice, ambition extrême, perversion. Néron même après la mort de sa mère, n’est guère mieux entouré. Quant à Murena, il... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
14 avril 2014

Murena, Le cycle de la mère, J.Dufaux et P. Delaby, Dargaud

J’ai eu beaucoup de chance à Noël dernier en recevant l’intégrale de Murena. Divisée en deux tomes, le « cycle de la mère » et « le cycle de l’épouse », cette édition est tout particulièrement soignée, dans un format légèrement plus grand, enrichie par des dessins d’étude des personnages et des couvertures des différents albums. Murena, fresque fortement documentée, est l’évolution de deux destins : celui de Néron  et de son ami Lucius Murena, patricien romain. Rome, 54. Sous le règne de l’empereur... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
11 mars 2014

Une page d'amour, les Rougon-MAcquart tome VIII, Emile Zola, Le Livre de poche

C’est un roman bien surprenant que ce huitième tome des Rougon-Macquart. Paru juste après le succès de l’Assommoir, Une page d’amour frappe par son caractère intimiste. Dès sa sortie le roman fut bien accueilli, alors que Zola avait choqué ses contemporains avec l’Assommoir, il les marque à nouveau en s’attaquant au roman psychologique et montre une nouvelle facette de son talent. Fidèle à sa répartition en trois branches familiales, Emile Zola met ici en vedette la famille Mouret, déjà évoquée dans la Conquête de Plassans et la... [Lire la suite]
23 février 2014

La Chambre aux échos, Richard Powers, 10/18

Il ne faut pas se laisser impressionner à la fois par sa taille imposante ni par son sujet difficile sous peine de passer à côté d’un très beau roman. Karine, célibataire, se rend dans la petite ville du Nébraska où elle a passé son enfance pour se rendre au chevet de son frère victime d’un grave accident de voiture. Pensant partir juste pour quelques jours, Karine va devoir être contrainte de quitter son travail tant l’état de Mark est préoccupant, il est plongé dans le coma suite à un traumatisme crânien. Mark finit par se... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 14:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 novembre 2013

Les noces barbares, Yann Queffélec, Gallimard, Folio

Des Queffélec, je connaissais surtout les écrits maritimes d’Henri, et l’excellente réputation de son fils Yann sans l’avoir lu pour autant. Je décidais de remédier à cela, et de me lancer dans la lecture des Noces Barbares, prix Goncourt 1985. La jeune Nicole se prépare pour un rendez-vous amoureux avec un soldat américain. Malheureusement, la soirée tourne au drame, Nicole est violée par le soldats et deux acolytes. Neuf mois plus tard, Nicole donne naissance au petit Ludovic. Ses parents, boulangers dans un petit village de... [Lire la suite]
12 novembre 2013

Lady Hunt, Hélène Frappat, Actes Sud

Nouveau roman choisi parmi cette rentrée littéraire, Lady Hunt d’Hélène Frappat  a bien des points communs avec Laura Kasischke et Sylvie Germain. L’ambiance mystérieuse, évanescente de l’une et la quête des origines de l’autre. Laura Kern, piètre négociatrice immobilière, qui fricote au passage avec son patron, assiste impuissante à la disparition d’un enfant lors de la visite d’un appartement. Il faut  préciser que Laura est particulièrement sensible à ce genre de phénomène, elle rêve très souvent de la même maison au... [Lire la suite]
Posté par Bene31 à 08:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 novembre 2013

Esprit d'hiver, Laura Kasischke, Christian Bourgeois

Le matin de Noël, Holly se réveille tardivement. Cela peut s’avérer gênant pour une maîtresse de maison qui s’apprête à recevoir famille et amis. Son mari est déjà parti chercher ses parents à l’aéroport. Holly reste seule avec Tatiana, leur fille adoptive. Rien ne va se passer comme prévu, l’adolescente en veut à sa mère pour ne pas l’avoir réveillée pour partir avec son père, et se montre récalcitrante à aider sa mère. Son bébé a bien grandi, tous les souvenirs d’Holly remontent à la surface, son enfance, sa rencontre avec sa... [Lire la suite]
03 novembre 2013

Crime et châtiment, Fiodor Dostoïevski, Folio, Gallimard

En lisant Dostoïevski, on s’attaque à un monument de la littérature, c’est impressionnant, volumineux, écrit petit, sauf qu’on ne regrette pas une seule seconde de s’être lancé dans cette lecture. À St Pétersbourg, Rodia Raskolnikov a interrompu ses études faute de moyens financiers. Il donne parfois des leçons, vit seul, quasi reclus. Pour survivre, il met en gage les objets qu’il possède chez une vieille usurière. En allant vendre son dernier bien, la montre de son défunt père, il rencontre dans un café Marméladov, un... [Lire la suite]