11 mars 2014

Une page d'amour, les Rougon-MAcquart tome VIII, Emile Zola, Le Livre de poche

C’est un roman bien surprenant que ce huitième tome des Rougon-Macquart. Paru juste après le succès de l’Assommoir, Une page d’amour frappe par son caractère intimiste. Dès sa sortie le roman fut bien accueilli, alors que Zola avait choqué ses contemporains avec l’Assommoir, il les marque à nouveau en s’attaquant au roman psychologique et montre une nouvelle facette de son talent. Fidèle à sa répartition en trois branches familiales, Emile Zola met ici en vedette la famille Mouret, déjà évoquée dans la Conquête de Plassans et la... [Lire la suite]

19 décembre 2013

La poésie du jeudi : Harmonie du soir, Charles Baudelaire

Pour cette nouvelle poésie du jeudi, j'ai choisi "Harmonie du soir", de Charles Baudelaire, le seul pantoum de la poésie française et oui même le grand Victor Hugo a tenté mais n'a pas réussi !!     XLVII. Harmonie du soir   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige !   Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ; Le violon frémit comme... [Lire la suite]
17 décembre 2013

Agnès Grey, Anne Brontë, L'Imaginaire, Gallimard

Dans la famille Brontë, je voudrais la benjamine, Anne. Ses deux sœurs ont marqué mon adolescence, mais je n’avais rien lu d’Anne. C’est chose faite aujourd’hui ! Parfois le plaisir qu’apporte la lecture des sœurs Brontë peut vite déclencher une Brontë-mania, je n’en ai jamais été atteinte ! J’ai d’ailleurs passé un excellent moment en compagnie d’Agnès Grey, je l’ai dévoré. Il faut dire qu’après Vallès, l’écriture d’Anne Brontë m’a parue limpide et rafraîchissante. Agnès Grey est largement autobiographique, la jeune Agnès,... [Lire la suite]
15 décembre 2013

L'Insurgé, Jules Vallès, Le livre de poche

Mon profond intérêt pour l’histoire, particulièrement le XIXème siècle, et ma participation au Challenge des lacunes ont fini par me décider à lire Jules Vallès. Et oui, jusqu’ici  j’avais évité, sans raison. Même si parfois on regrette d’avoir eu des a priori sur une œuvre ou un auteur,  et bien cette fois-ci je n’ai pas réussi à les dépasser. J’ai été rapidement perdue puis carrément engloutie sous la rapidité du style de Vallès, j’ai perdu le fil des réunions politiques qui s’enchaînent, pourtant j’aime ça la politique et... [Lire la suite]
09 décembre 2013

L'assommoir, Les Rougon-Macquart tome VII, Emile Zola, Le livre de Poche

L’Assommoir est un des romans emblématiques de la série. Ce septième volume provoque dès sa parution un énorme scandale, choque l’élite bien-pensante mais assure ainsi succès et fortune à son auteur. Zola délaisse les ors de L’Empire pour les faubourgs, le quartier de la Goutte d’Or. Gervaise, fille d’Antoine Macquart, est la sœur de Lisa, la charcutière du Ventre de Paris. Gervaise quitte Plassans pour Paris avec son compagnon Auguste Lantier et leurs deux enfants, Claude et Etienne. Dans un hôtel de fortune, la famille vivote,... [Lire la suite]
15 novembre 2013

Son excellence Eugène Rougon, Les Rougon-Macquart tome 6, Emile Zola, Le Livre de poche

Dans le cycle des Rougon-Macquart, ce sixième volume tient une place à part, ce n’est pas le chef d’œuvre, ni le plus grand succès en librairie de Zola (ce sera le tome suivant l’Assommoir), c’est un des moins connus et pourtant c’est un des plus fins. Dans le projet de Zola, Son Excellence Eugène Rougon est le roman du pouvoir, des coulisses de l’Etat. Eugène Rougon est parvenu à se hisser dans les plus hautes sphères politiques, il est à présent président du Conseil d’Etat. Sentant le vent tourner, il préfère démissionner et... [Lire la suite]

03 novembre 2013

Crime et châtiment, Fiodor Dostoïevski, Folio, Gallimard

En lisant Dostoïevski, on s’attaque à un monument de la littérature, c’est impressionnant, volumineux, écrit petit, sauf qu’on ne regrette pas une seule seconde de s’être lancé dans cette lecture. À St Pétersbourg, Rodia Raskolnikov a interrompu ses études faute de moyens financiers. Il donne parfois des leçons, vit seul, quasi reclus. Pour survivre, il met en gage les objets qu’il possède chez une vieille usurière. En allant vendre son dernier bien, la montre de son défunt père, il rencontre dans un café Marméladov, un... [Lire la suite]
07 octobre 2013

La faute de l'Abbé Mouret, les Rougon-Macquart tome V, Emile Zola, Folio, Gallimard

Dans la Conquête de Plassans, nous avions quitté Serge Mouret en partance pour le séminaire, nous le retrouvons ici dans sa paroisse perdue dans la campagne provençale. Après la mort de leurs parents, Octave est parti tenter sa chance à Paris, Serge s’est installé aux Artauds, avec sa sœur Désirée et l’aide d’une servante La Teuse. On y croise aussi le bon docteur Pascal, celui-ci d’ailleurs l’amène un beau jour visiter un de ses patients, un homme âgé, gardien d’une propriété laissée à l’abandon et d’une jeune fille Albine. La... [Lire la suite]
22 septembre 2013

La Conquête de Plassans, les Rougon-Macquart tome 4, Emile Zola, Le Livre de Poche

Retour à Plassans pour ce quatrième volet, consacré à la branche Mouret. Marthe Rougon, fille de Félicité et Pierre Rougon, a épousé son cousin François Mouret. De cette union sont nés Serge, au caractère ombrageux, particulièrement sensible, Octave dont on ne sait trop que faire tant il est peu doué pour les études et Désirée, mentalement attardée. Un beau jour, un mystérieux abbé, Ovide Faujas, parachuté à Plassans, accompagné par sa mère  vient élire domicile chez les Mouret. Ils sont bien vite rejoints par la sœur de l’abbé... [Lire la suite]
05 août 2013

La Curée, Les Rougon Macquart Vol 2, Emile Zola, Hatier

Ce second volet des Rougon-Macquart est centré sur le personnage d’Aristide, fils cadet de Pierre Rougon, un être insipide, et veule. Dans « La Curée », il débarque à Paris pour faire fortune en comptant sur l’appui de son frère Eugène devenu ministre. Sur les conseils de celui-ci, afin d’éviter d’être éclaboussé en cas de scandale, Aristide Rougon devient Aristide Saccard, « un nom à gagner des millions ou à finir au bagne. »Le changement de patronyme ne fait que signifier cet appétit de richesse, de pouvoir,... [Lire la suite]