chromo-oiseau-couronnc3a9-ana-rosa12

Pour cette nouvelle édition des Poésies du jeudi, j'ai choisi ce charmant poème de Raymond Queneau, ce n'est pas un de mes auteurs favoris, mais j'ai bien aimé celui-ci ! Je l'ai trouvé dans le recueil Une année de poésie, 365 jours de bonheur, textes réunis par Albine Novarino-Pothier aux éditions Omnibus.

 

Le nez fin

Prends un brin d’herbe et froisse-le

entre la pulpe de tes doigts

et tu sentiras parfois une odeur amère

et parfois celle du printemps

                                        c’est peut-être de l’anis c’est peut-être de la menthe

                                       c’est peut-être la plante

                                         qui fait rêver à tous les parfums de l’Arabie

                                          à la cannelle au gingembre à l’ilang-ilang

                                         au poil de l’âne qui fait hihan hihan

                                         à la roche rôtie à la pierre panée

                                         à la route rouillée à la boue piétinée

                                         à l’eau

                                        à rien